Breaking News

Trois techniques de compostage pour jardin

Pour l’entretien d’un jardin, vous aurez assurément besoin de compost. Au lieu de vous en procurer dans un magasin, vous pouvez vous-même réaliser le compost nécessaire et adapté à votre jardin. Cependant, il existe une pléthore de types de compost. En lisant le présent article, vous découvrirez trois des nombreuses techniques de compostage.

Le compostage en tas

Sans doute le plus simple, confortable et efficace des techniques, le compostage en tas ne demande que peu d’effort. Vous pouvez lire ce blog jardin pour en savoir davantage sur le compostage. En effet, comme l’indique son appellation, le compostage en tas est simple fait de mettre les déchets en tas. Pour que le résultat soit satisfaisant, ce tas doit être situé au fond du jardin, dans un endroit bien aéré et à l’ombre. Afin de faciliter l’aération, vous pouvez disposer une cheminée au milieu du tas. C’est la technique la plus adéquate pour une grande quantité de matière.

Le compostage en silo

Ici, la technique consiste à composter à l’intérieur d’un bac silo. Qu’il s’agisse d’un silo en bois, en plastique ou en matériau de récupération, cette technique offre la possibilité de composter une grande quantité de déchets. Alors, pour avoir un meilleur résultat, il est important que le bac de compostage soit disposé dans un endroit à la fois à l’abri et au soleil. C’est-à-dire, un endroit qui ne l’expose ni trop au soleil ni trop à l’ombre. En procédant ainsi, au bout d’environ 10 mois, le compost pourra se former en dessous du tas et être prêt à l’emploi. Le compostage en silo s’adapte parfaitement à tout type de jardin.

Le mulching ou le compostage en surface

Cette technique est la plus simple et naturelle qui soit. Elle tire son inspiration du compostage naturel non assisté. Autrement dit, il suffit de répandre sur la surface de la terre les déchets nécessaires et laisser dame nature faire tout le boulot. Toutefois, il faut avant tout désherber la terre avant d’y mettre les déchets.